Partenaires

CNRS
QeR


Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Outils > Outils Qualité > Outils couramment utilisés > La maîtrise des 5M ou le diagramme d’Ishikawa

La maîtrise des 5M ou le diagramme d’Ishikawa

par Henri Valeins - 13 mars 2009

Les premiers diagrammes Causes-Effet ont été développés par le professeur Kaoru Ishikawa en 1943. Ce type de diagramme est de ce fait également appelé diagramme d’Ishikawa, ou diagramme en arrêtes de poisson en raison de sa forme.

Pour tenter de diminuer ou d’anéantir un problème de qualité, il faut connaître toutes les causes qui peuvent lui donner naissance. Puis en cherchant leur poids relatif, on peut déterminer sur quelle cause agir en priorité.

Les familles de causes peuvent se définir autour des 5M :

1. Main d’oeuvre : Qualification, formation, motivation, définition des missions ... 2. Matériel : Machine, outillage, maintenance, capacité, ... 3. Matière : Matières premières, documents, données information, traçabilité ... 4. Méthodes : Règles de travail, procédures, protocoles, fiabilité des résultats, ... 5. Milieu : Infrastructure, espace, bruits, éclairage, prévention des risques, ...

JPEG - 11.7 ko
Les 5 M

Le diagramme d’Ishikawa est un outil graphique simple qui sert à comprendre les causes d’un défaut de qualité ; il sert à analyser le rapport existant entre un problème et toutes les causes possibles : l’arborescence remonte des effets vers les causes.

Pour une effet (un défaut, une caractéristique, un phénomène...), identification de l’ensemble des causes et facteurs possibles (branches), ou secondaires (petites branches) et jusqu’aux détails (feuilles).

JPEG - 10.5 ko
Diagramme d’ISHIKAWA

Le diagramme est utilisé pour :

1. Comprendre un phénomène, un processus ; par exemple les étapes de recherche de panne sur un équipement, en fonction du/des symptomes(s). 2. Analyser un défaut ; remonter aux causes probables puis identifier la cause certaine. 3. Identifier l’ensemble des causes d’un problème et sélectionner celles qui feront l’objet d’une analyse poussée, afin de trouver des solutions. 4. Il peut être utilisé comme support de communication, de formation. 5. Il peut être vu comme une base de connaissance.

Le diagramme causes - effet n’apporte pas directement de solutions, il permet néanmoins de bien poser les questions.

Mots-clés

ishikawa, diagramme cause effet, diagramme arête de poisson